Élise Leclerc

Docteure de l’ENS de Lyon (2013), Élise Leclerc est Maîtresse de Conférences à l’Université Grenoble Alpes depuis 2016. Spécialiste de la pensée politique florentine, elle s’intéresse en particulier à la représentation de la vie de la cité dans les écrits publics et privés des Tre et Quattrocento.

Activités de traduction :

  • membre du programme (en cours): « Le Trecento novelle de Franco Sacchetti : Edition critique et traduction : une approche historico-théorique » (S. Trousselard, dir., Lyon, Labex Comod)
  • (traduction scientifique) Cassani, Alberto Giorgio, « La cité est une très grande maison et la maison une petite cité. » Intersections entre le De familia et le De re aedificatoria, in Les Livres de la famille d’Alberti. Sources, sens et influence, sous la dir. de M. Paoli, avec la collab. d’É. Leclerc et S. Dutheillet de Lamothe (Actes du colloque international d’Amiens, 11-13 novembre 2009), Paris, Classiques Garnier, 2013, p. 325-351.
  • (traduction scientifique) Anselmi, Gian Mario, Leon Battista Alberti. Un modèle philosophique d’anthropologie politique et d’éthique économique, ibid., p. 417-439.

Publications récentes :

  • « Le spectre de l’Orient dans les livres de famille florentins (1300-1480) », Cahiers d’études italiennes (Filigrana), 21 (2015), p. 87-103.
  • « Des Miroirs pour les pères ? Notes sur les vices et les vertus dans les livres de famille florentins (XIVe-XVe), e-Spania [en ligne], 22 (2015), [http://e-spania.revues.org/24949].
  • Protagonistes puis spectateurs du pouvoir : les Benvenuti de’ Nobili, figures d’une cité en mutation (1380-1440) in Langages, politique, histoire. Avec Jean-Claude Zancarini, R. Descendre, J.-L. Fournel (dir.), Lyon, ENS Éditions, 2015, p. 31-45.
  • La tradition florentine des “Livres de famille” et le De Familia de L.B. Alberti, in Les Livres de la famille d’Alberti. Sources, sens et influence, sous la dir. de M. Paoli, avec la collab. d’É. Leclerc et S. Dutheillet de Lamothe (Actes du colloque international d’Amiens, 11-13 novembre 2009), Paris, Classiques Garnier, 2013, p. 283-324.
  • Compte rendu de : McLean, Paul D., The Art of the Network. Strategic interaction and patronage in Renaissance Florence (Durham-London, Duke Univ. Press, 2007), in Laboratoire italien, 11 (2011), p. 327-329 (consultable en ligne: http://laboratoireitalien.revues.org/601).
  • Compte rendu de : Klapisch-Zuber, Christiane, Retour à la cité. Les magnats de Florence, 1340-1440 (Paris, EHESS, 2006), in Clio, 32 (2010), http://clio.revues.org/index9961.html.

À paraître :

  • Affaires de familles et affaires de la citéLa transmission d’une pensée politique dans les livres de famille florentins (XIVe-XVe), Genève, Droz.

Pour plus d’informations: https://u-grenoble3.academia.edu/EliseLeclerc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *