Serge Stolf

Serge Stolf est Professeur des Universités et enseigne au Département d’Italien de l’Université Stendhal Grenoble 3 depuis 1995. Son domaine d’études est la littérature humaniste, italienne et latine. Il a écrit sur Leon Battista Alberti et sur Enea Silvio Piccolomini. Il a également traduit Boccace et Piccolomini.

Traductions :
  • Boccace, Neuf nouvelles d’amour – Nove novelle d’amore, éd. bilingue: traduction, notes et préfaces par S. Stolf, Paris, Gallimard (Folio bilingue), 2005.
  • Boccace, Fiammetta, trad. par S. Stolf, Paris, Arléa, 2003.
  • Enea Silvio Piccolomini, Les deux amants [Historia de duobus amantibus], trad. et prés. par S. Stolf, Paris, Arléa, 2002.
Publications récentes : 
  • « Enea Silvio Piccolomini‐Pie II : le conciliariste et le souverain pontife », in Pape et Papauté : respect et contestation d’une autorité bifrons, études réunies par A. Morini, Saint-Étienne, PUSE, 2013, p. 111-136.
  • Les lettres et la tiare. Enea Silvio Piccolomini, un humaniste au XVe siècle, Paris, Garnier, 2012, 476 p. [Grand prix de la biographie historique de l’Académie française, 2013].
  • avec P. De Capitani, coordination du numéro Traduire : pratiques, théories, témoignages en Italie et en France du Moyen Âge à nos jours, de la revue Cahiers d’études italiennes – Filigrana, 17, 2013. 
  • «Espace géographique et espace culturel : le De Europa de Enea Silvio Piccolomini», Camenae, 14, 2012, p. 1-17.
  • « “Traduzioni” e rifacimenti francesi dell’Historia de duobus amantibus nel Quattrocento e nel Cinquecento », Rivista di letteratura italiana, XXX/1, 2012, p. 29-52.
  • coordination du numéro Héros et modèles de la revue Cahiers d’études italiennes – Filigrana, 15, 2012.
  • «Le lettere e le armi : educazione politica nel Pentalogus di E. S. Piccolomini», Rassegna Europea di letteratura italiana, 34, 2009, p. 71-84.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *